Retour aux références

Préparer les BAC pour 2026

Une partie des bâtiments aux Pays-Bas doit être équipée d'un système d'automatisation et de contrôle des bâtiments BACS, pour répondre aux exigences techniques de la législation ESG d'ici 2026. Faire le point sur vos bâtiments est une première étape importante.    

Comme nous l’avons décrit dans notre précédent article, la durabilité figure en bonne place dans l’agenda du secteur immobilier pour les années à venir, grâce à l’introduction de nouvelles lois et réglementations de l’Union européenne. L’une des premières échéances à venir aux Pays-Bas est celle du système d’automatisation et de contrôle des bâtiments ou BACS

BACS prêt pour 2026 

Pour économiser l’énergie et réduire l’empreinte carbone, toutes les installations liées au bâtiment doivent être automatisées. Pensez aux lumières qui s’allument et s’éteignent automatiquement, aux stores qui se déploient et à la régulation de la température dans le bâtiment. Le système qui lit et contrôle toute cette technologie intelligente dans un bâtiment s’appelle le système d’automatisation et de contrôle des bâtiments (BACS).   

Selon les lois et réglementations néerlandaises, une partie des bâtiments doit être équipée d’un BACS répondant aux exigences techniques de la norme NEN 52120 d’ici 2026. Cela s’applique à tous les nouveaux bâtiments utilitaires dotés d’un système de chauffage ou de climatisation d’une puissance nominale de 290 kW ou plus. Pour les bâtiments existants, le BACS doit être inclus lors du remplacement d’un générateur et/ou inclus dans votre plan de maintenance pluriannuel (MYP) ou dans votre passeport de rénovation. 

Feuille de route en 3 étapes pour la mise en conformité avec le BACS  

Voici les étapes à suivre pour se conformer au décret BACS :  

  1. La première étape consiste à créer une liste de contrôle rapide de vos systèmes de construction afin de confirmer les exigences ESG que vous avez déjà respectées et les domaines dans lesquels vous devez combler les lacunes.      

Chez Deerns, nous avons mis au point un Quick Scan qui vous permet de dresser un inventaire rapide de vos bâtiments en une journée. Notre rapport d’analyse rapide indique quels systèmes répondent aux exigences, où des améliorations sont encore nécessaires ainsi que les coûts approximatifs impliqués et quand ils doivent être adaptés.   

2.  Ensuite, vous élaborez un plan de mise à niveau pour les systèmes qui ne sont pas encore conformes.   

3.  Vous incluez ce plan de mise à niveau dans votre plan de maintenance pluriannuel.  

Installer un système d’automatisation et de contrôle des bâtiments est essentielle pour la mise à niveau d’un plan d’entretien pluriannuel. Cela peut s’avérer particulièrement difficile pour les propriétaires de de petits et moyens bâtiments qui sont moins susceptibles d’avoir des systèmes BACS, ni même un plan de maintenace pluriannuel.   

Si vous êtes locataire, il est essentiel de vérifier dans les contrats de location qui est responsable de ce plan et de collaborer avec le propriétaire de l’immeuble pour s’assurer que les mises à niveau nécessaires sont incluses dans ce plan de maintenance pluriannuel. 

Avantages du BACS  

L’avantage des systèmes automatisés est qu’ils collectent une quantité considérable de données. Une fois ces données soumises à la directive sur l’efficacité énergétique (DEE, EED), et si le bâtiment répond à toutes les exigences, le prochain rapport n’est attendu que cinq ans plus tard aux Pays-Bas.

La non-conformité entraîne un avertissement et un audit annuel jusqu’à ce que le bâtiment réponde aux critères imposés par la règlementation. Après l’avertissement, des amendes sont infligées, la sanction ultime étant la suspension de l’autorisation d’exploiter le bâtiment. 

Connecté et automatisé : les avantages   

Il n’y a pas lieu de désespérer, car les SGTB offrent de multiples avantages qui ne profitent pas seulement au climat, mais également à la santé financière :  

  1. Pensez aux économies d’énergie réalisées grâce aux capteurs du Smart System qui n’activent l’éclairage et la ventilation que lorsque les pièces sont utilisées.  
  2. Comme les BACS mesurent également la consommation d’énergie dans les bâtiments via les systèmes de gestion de l’énergie (EMS), ils génèrent des données exploitables permettant de réaliser d’autres économies d’énergie.   
  3. Toutes ces informations servent de données pour vos rapports de durabilité ESG tels que le CSRD et la Taxonomie de l’UE. Toutes les installations clés et les étages sont automatiquement mesurés, y compris la consommation réelle de CO2, d’énergie et d’eau. 

Des mesures et une gestion précise de la consommation d’énergie sont essentielles pour un bâtiment à l’épreuve du BACS. Restez à l’écoute pour plus d’informations sur ce sujet, ainsi que sur les rapports ESG dans notre série ESG.  

Vous souhaitez commencer à surveiller et à automatiser votre bâtiment ? Contactez l’un de nos experts.

Let’s talk

Naomi Duivesteijn

Technicien Bâtiment spécial

nl